Cérémonie de prise de la tenue communautaire et de la Croix.

Le dimanche de Pentecôte fut un jour spécial à la Paroisse Saint Louis de Mirza pour la Communauté Mère du Divin Amour Guyane (CMDA Guyane) et pour toute la communauté paroissiale. Ce 19 mai 2024 a aussi été très particulier pour nous, Mirtha CRITON de Saint Laurent du Maroni, Marie-Josée DINAL de Saint Laurent du Maroni et Eliane MARIE-JOSEPH de Cayenne.

En effet, après un temps de formation, nous avons pris respectivement la tenue communautaire, violet et blanc (Mirtha et Marie-Josée) et la croix de l’évangélisateur (Éliane) au cours de la célébration eucharistique, présidée par le Père Ferdinand SEBRE, provincial Europe-Amériques de la Communauté Mère du Divin Amour, et Père Vincent BOUALOU, son successeur.

Nous étions accompagnées des sœurs Julie de la TRINITÉ, Nicole-Clément et Véronique-Marie de Jésus, religieuses de la CMDA en Guyane et la bergère Sophie DUCROS de la CMDA Antilles.

Le 19 mai n’est pas une date choisie au hasard, car elle est celle de l’anniversaire de la reconnaissance définitive de la communauté (19 mai 2012).

En 1989, des jeunes étudiants et professionnels – dont Jean-Emmanuel Clément AKOBE, à qui il a été reconnu le charisme de fondateur – font une rencontre « foudroyante » avec le Christ Jésus, au cœur d’un groupe de prière du Renouveau Charismatique Catholique.

De cette merveilleuse aventure naît un élan missionnaire duquel jaillit la Communauté Mère du Divin Amour, une Communauté Nouvelle née en Côte d’Ivoire (Afrique de l’Ouest).

La CMDA, telle qu’elle est aujourd’hui, est composée de clercs, de religieux et de religieuses, de frères et sœurs consacrés, laïcs, de personnes mariées et célibataires.

Sa vocation est d’« ÊTRE AMOUR AU CŒUR DE L’ÉGLISE ET DU MONDE ». Ses trois grâces sont : la Contemplation, l’Évangélisation, le Développement. Sa Spiritualité est fondamentalement MARIALE et reprend les traits de caractère de MARIE : le Silence, l’Humilité et l’Amour.

Entourées de toute la communauté paroissiale, ce jour de la Pentecôte, fut pour nous un beau moment de grâce ! Lors de son homélie, le Père Ferdinand a rappelé l’importance de « se laisser conduire par l’Esprit Saint ! » (Rm 8,14). Nous avons vécu une grande effusion du Saint Esprit, et avons été renouvelées dans notre grâce baptismale. Nous avons ainsi reçu un zèle nouveau, et une force nouvelle pour annoncer le Christ ressuscité.  En ce jour de bénédiction, l’Esprit de Dieu était vraiment présent. Il a soufflé sur toute l’assemblée réunie. Gloire à toi, Esprit de feu !

Nous adressons nos remerciements au Père MESMIN, notre curé, au Père Neuville, ainsi qu’au Père Ludovic qui étaient en communion avec nous.

Que le Seigneur soit béni, maintenant et toujours !

Éliane